Catégories
Épisodes

Épisode #34 : Jedi Fallen Order, le Star Wars le plus complet ?

The Rider Podcasts · Outrider #34 : Jedi Fallen Order, le Star Wars le plus complet ?

Notre épisode estival est là ! Dans ce nouveau numéro, on revient avec un peu de retard sur un jeu vidéo. Celui-ci n’est autre que Jedi Fallen Order ! Sorti en novembre dernier, le titre de Respawn a surpris son monde dans les mois suivants.

On reviendra d’abord sur sa trajectoire, son gameplay ou encore ses lieux. Avant d’analyse comment tout ça interagit avec l’univers Star Wars. Le tout, en la charmante compagnie de Charles, déjà là pour les épisodes dédiés à Resistance et The Rise of Skywaker. Mais il ne sera pas seul, puisque l’impeccable Yannick, plus connu sous le nom de Kakao, sera également de la partie.

Enfin, notez ces quelques références pour aller plus loin ! Nous nous sommes beaucoup appuyés sur l’artbook de Jedi Fallen Order, mais vous pouvez aussi regarder ce chouette making-of :

Bonne écoute, et que la Force soit avec vous !

Une réponse sur « Épisode #34 : Jedi Fallen Order, le Star Wars le plus complet ? »

J’ai beaucoup aimé ce jeu et ça m’a vraiment fait du bien d’avoir enfin un bon jeu SW solo (moi et le multi ça fait deux) après une bonne décennie de disette.
J’aurai aimé avec des espaces plus ouverts plutôt que des couloirs, quelque chose comme le dernier Mass Effect par exemple, mais en fin de compte cela ne m’a pas trop gêné. Et c’est grâce à la beauté des couloirs en question. Plus d’une fois je me suis arrêté pour contempler le paysage. A ce niveau, le début du jeu sur la planète décharge est une belle claque qui fait bien sentir que le jeu va quand même en mettre plein de la vue au joueur. Et c’est réussi.
La distribution du jeu n’est pas très large mais bien faite. On prend le temps de découvrir les différents personnages, d’où ils viennent, leurs soucis, etc. C’est agréable. Et BD-1 est une belle réussite. Il a un vrai côté mignon, il est très bien animé et ses interactions avec Cal sont plaisantes, en particulier dans le registre « perso incompréhensible » (façon R2 ou Chewie). Et dans l’ensemble j’ai bien aimé le doublage français.
L’adversaire final était attendu mais bien mis en scène, comme vous le dites : on fuit parce qu’on a pas le choix et on flippe de pas courir assez vite. Personnellement, ça m’a vraiment frappé et j’étais bien en phase avec le personnage, façon « oh punaise ! on va mourir ! ».
La fin est assez prévisible, pour des questions évidentes de cohérence de l’univers, mais j’ai trouvé qu’elle était aussi cohérente avec la façon dont l’histoire et le personnage principal à évolué. Bref, prévisible mais cohérent et bien amené.
Pour la suite, je verrai assez bien une reprise de la même équipe, qui permettrait d’ailleurs peut-être de donner un peu plus de place à Merrin qui apparait un peu tardivement dans le jeu.
Mon vrai gros regret : j’aurais voulu en avoir plus, tellement c’était bien. Plus de planètes, plus de personnages, plus de liberté dans l’exploration des mondes… Mais je préfère cette version certes un peu « limitée » à une version qui aurait été pleine de plus, plus, plus mais où tout aurait été moyen voire bancal.
Deux petites cerises pour moi sur le gâteau :
– Les sorties d’hyperespace. J’ai toujours adoré dans SW cet effet de sortie de l’hyperespace avec les étoiles qui reprennent leur place et surtout l’approche violemment rapide de la planète. Du coup, j’appréciais toujours le déplacement d’une planète à une autre (et puis le vaisseau est cool, notamment dans sa façon d’atterrir).
– La musique. J’ai trouvé qu’elle était vraiment bien, le compositeur a, pour moi, bien trouvé certaines des clés de la musique SW John Williamesque. Et à chaque fois que je lançais le jeu, mon kif c’était de profiter de l’intro musicale aux cuivres suivie de la petite phrase à la flute traversière. A chaque fois, dans ma tête c’était « ouais, ça c’est SW comme je l’aime. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *